Ah , jeunesse !

 

 

 

Dans le monde des lettres françaises existent deux auteurs qui m'impressionnent beaucoup ( trois en fait , mais ma modestie naturelle m'empêche de me citer ) : La Boétie et Rimbaud .

Ces deux jeunes hommes meurent très tôt ( le premier à 33 ans , le second à 37 ans ) .

A 18 ans , La Boétie a écrit l'essentiel de son œuvre avec Contr'un , ou le Discours de la servitude volontaire , son chef d'oeuvre .

Rimbaud , quant à lui , a tout écrit à 19 ans , a signé quelque chose qui va révolutionner la littérature … et quitte son pays pour se livrer au commerces des armes en Afrique .

Pendant ce temps-là des académiciens en habit vert ridicule , coiffés d'un bicorne grotesque et regardant bien où mettre les pieds pour ne pas se les prendre dans leur épée d'opérette , où le cacochyme le dispute à l'égrotant , se proclament «  immor-

tels " et s'entourent d'un " secrétaire perpétuel " alors que leurs écritures prétentieu-

ses n'auront le plus souvent aucun écho dans les générations à venir .

 

Ah ! jeunesse !

 

Prif De Guermont ( pour ce qui est de mon opus negrum , l'Oeuvre au noir  je ne vous en dirai pas

         plus : modestie oblige … )