Kebab

 

 

Je suis allé manger dans un kebab hier à Carhaix .

Cela ne m'arrive pas souvent mais, quand on a très peu de temps devant soi , nécessité fait loi .

De plus , ce kebab me semble plutôt correct , malgré le côté incontestablement basané du patron .

Je m'installe et , quelques instants plus tard , arrivent trois personnes qui investissent celle en face de moi : une dame déjà assez âgée , une dame épaisse et vulgaire et un petit garçon adorable de quatre ou cinq ans peut-être .

Immédiatement et tout le temps de ma présence dans ce kebab , celle qui est , je suppose, la mère de l'enfant , n'en finit pas de l'assommer de recommandations du genre : «  Ne fais pas tomber tes frites par terre ! » , «  Tiens bien ta fourchette dans ta main !  » , «  Attention à ne pas renverser ton verre !  » . Et cela alors que le petit garçon se comporte de manière tout à fait correcte , même malhabile pour un enfant de son âge .

Bref : la situation typique de la maman envahissante , directive , en un mot castratrice .

Leur table se trouve donc en face de la mienne ; la maman , épaisse et vulgaire comme je l'ai déjà mentionné , me tourne le dos et la dame âgée , ( sa mère peut-être ) et l'enfant se trouvent en face de moi .

Or , j'adore manger avec les doigts quand l'occasion s'y prête , et là je ne me prive pas : n'oublions pas que cet établissement est quand même tenu par un manant au teint basané quand même .

S'en suivent des mimiques très drôles : la dame âgée me regarde avec sévérité tandis que le petit garçon m'observe avec étonnement , sans rien dire , mais de toute évidence très intrigué de voir une grande personne manger carrément avec ses doigts alors que lui-même n'arrête pas d'être sermonné sur les bonnes manières à table .

Pour aggraver mon cas , quand la dame âgée ne me regarde pas, j'en profite pour faire des clins d'oeil à l'enfant , ravi , qui en oublie du coup de manger , tandis que sa mère continue de lui donner des directives qu'il n'écoute pas .

Arrive le patron pour servir un autre plat , et la mère dit à son fils, qui n'avait strictement rien fait ni dit , quelque chose comme : «  Et sois sage sinon le monsieur va te gronder !  »

S'il y a quelque chose que je ne supporte pas c'est bien qu'une mère prenne à partie quelqu'un de cette manière en projetant ses fantasmes et en tentant de rendre un étranger à la situation complice de ses obsessions  .

J'aurais bien voulu qu'elle me prît ( j'adore l'imparfait du subjonctif : ce n'est pas ce patron basané qui en aurait fait autant ! ) à partie aussi en disant à son fils quelque chose comme «  Attention : le Monsieur va te donner une fessée ! » car j'avais déjà préparé ma réponse qui aurait été : «  Mais non ! Je préfère donner la fessée aux petites filles, c'est beaucoup plus excitant ! »

Hélas , il n'en fut rien . Mais j'ai eu ma revanche car , alors que je quittais la salle, le petit garçon s'est retourné et m'a fait un énorme sourire .

Elle n'est pas belle la vie ?

Prof De Guermont