De la suite à la fuite dans les idées ...

 

Vous connaissez Jean-Guy Talamoni ?

C'est le président de l'Assemblée de Corse .

Vous connaissez Christian Troadec ?

C'est le maire de Carhaix-Plouguer .

Ils affichent tous les deux un attachement à leur région et à la défense de ses intérêts ( culturels,

économiques , environnementaux etc. ) .

Comment ne pas être d'accord avec eux quand on voit la politique actuelle du descendant direct

de Louis XIV qui , si cela continue , fera inscrire le mot centralisme dans la constitution afin de

graver dans le marbre ce qui existe dans les faits ?

La différence entre Talamoni et Troadec tient dans la manière dont les idées sont suivies d'effets.

Hier , pour protester contre la politique hégémonique du gouvernement , J-G Talamoni a déclaré

qu'il refusait de rencontrer le premier ministre le 2 juillet .

C'est ce qu'on appelle de la suite dans les idées .

Jeudi 14 juin , à Carhaix-Plouguer , C. Troadec a reçu bien gentiment et bien courtoisement Col-

lomb , premier flic de France , et Ferrand , éminence grise de Macron , personnages dont il dit

pis que pendre quand les circonstances lui sont favorables .

C'est ce qu'on appelle de la fuite dans les idées .

Dans Talamoni , il y a le mot tal , qui signifie front en breton .

Dans Troadec , on reconnaît troad qui veut dire pied ,  toujours en breton .

Le premier n'a pas peur de faire front . Le second se contente de traîner des pieds , qu'il prétend

pourtant avoir très grands .

Vous ne trouvez pas qu'il y a des coups de pied quelque part qui se perdent ?

Prof De Guermont