A propos du "Point de vue" de Yvan Droumaguet publié dans Ouest-France du 6-01-2018, sous l'intitulé "Laïcité et radicalisation".


Faisant référence dans son article à la "radicalisation de la laïcité" (voir en pj), Yvan Droumaguet lui oppose "la laïcité ouverte ou apaisée", ce qui signifie une laïcité vidée de son sens et de sa portée. C'est la revendication constante des cléricaux

Ainsi, certes il invoque la loi de 1905 de Séparation de l'Eglise et de l'Etat, mais essentiellement son article 1, qu'il rappelle : "La République assure la liberté de conscience". Mais tout lecteur averti sait que l'article 2, qui est le corollaire du premier, est d'une importance majeure car stipulant une application pratique, concrète, de la liberté de conscience : "La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte". Y. Droumaguet l'ignore-t-il ?

  

 L'Eglise n'a eu de cesse, depuis 1905, d'occulter cet article. C'est cet article que viole la loi Debré de 1960 qui alloue des fonds publics aux écoles confessionnelles. Cette loi Debré mère des autres lois antilaïques n'est nullement remise en cause par Y. Droumaguet, assurémént au nom d'une laïcité revisitée, ouverte ou apaisée.

 

 Pour ceux qui,douteraient du positionnement politique de Y. Droumaguet, on trouvera en pièce jointe, reproduit du site RCF (Radio Chrétienne de France), l'édito qu'il y pronconce le 20 novembre 2017. En toute logique de son positionnement il se déclare opposé à l'arrêt du Conseil d'Etat du 20 octobre 2017 qui ordonne, en référence à la loi de 1905 (art.28), l'enlèvement de la croix surmontant la statue de Jean-Paul II à Ploërmel.

 

2 pièces jointes — Analyser et télécharger toutes les pièces jointes
  YD Laïcité et radicalisation.pdf
1196K Afficher au format HTML Analyser et télécharger
  Yvan Droumaguet La statueet la croix (Ploermel)2.odt
28K Analyser et télécharger

 

 Bref, là aussi il ne déroge pas à son camp.

 

Le Chat Leclerc