Je finirai cette année 2017 par une mauvaise nouvelle : Pierre Desproges est mort .

Ah bon ? vous le saviez depuis 1988 , date de son décès et vous en appréciez la salutaire impertinence ?

Le texte ci-dessous ne vous concerne donc pas, mais je vous le laisse quand même car il peut servir pour

d'autres personnes de votre entourage moins éclairées que  vous  . C'est tiré de ses fameuses " Chroni-

ques de la haine ordinaire "  diffusées en 1986 .

Cela s'intitule " Bonne année mon cul " .

Je  vous en retranscris le début .

 

" Qu'est-ce que le premier janvier sinon le jour honni entre tous où des brassées d'imbéciles joviaux se

jettent sur leur téléphone pour vous rappeler l'inexorable progression de votre compte à rebours avant

votre départ pour le Père Lachaise ...

Cet hiver, afin de m'épargner au maximum les assauts grotesques de ces enthousiasmes hypocrites , j'ai

modifié légèrement le message de mon répondeur téléphonique . Au lieu de dire " Bonjour  tous " , j'ai

mis " Bonne année mon cul "  . C'est net, c'est sobre et ça vole suffisamment bas pour que les grossiers

trouvent ça vulgaire  ( ... ) .

 

N'oublions pas que ce texte date d'il y a trente-deux ans puisque nous arrivons en 2018 . Nous étions en

pleine période antédiluvienne , à une époque où les merveilleuses technologies des portables et des réseaux

sociaux n'existaient pas . Heureusement , nous sommes passés des ténèbres du Moyen-Age à la luminescence 

actuelle où , et c'est heureux , on dispose quand même plus de possibilités de faire comme tout le monde que

n'offraient les répondeurs téléphoniques .

 

Ce qui veut dire qu'on a tout sous la main pour sacrifier à ce rituel moqué par Pierre Desproges ( je vous ai dit

au fait qu'il était mort ? ) .

 

Mais je n'ignore que vous n'avez pas besoin de mes commentaires car vous faites partie de l'élite , n'est-ce pas ?

 

Bons oreillons !

 Prof De Guermont

    P-S   :   j'entendais sur France Inter que la Convention avait éclaré illégale la célébration de ces tra-

                        ditionnels voeux . Pour une fois que les révolutionnaires avaient produit une loi intelligente ...