De Fesses de Bouc à NDDL

Quel rapport entre des fesses de bouc et NDDL , me demanderez-vous ?

Je répondrai tout simplement que je suis las de regarder les fesses du bouc car je traîne suffisamment

de casseroles comme cela pour passer pour un zoophile attiré par des posétérieurs animaliers .

Pendant trois ou quatre semaines , après avoir été initié à Facebook , j'ai regardé ses fesses , visionné

des vidéos, lu des commentaires , répondu à des points de vue ... Bref : j'ai joué le jeu et en arrive à la

conclusion que les fesses du bouc, ce n'est pas inintéressant , surtout quand elles sont propres- ce qui

est rare chez un bouc d'autant plus qu'il se pisse dessus, le saligaud - mais qu'on en a vite fait le tour .

Je pense que Facebook est un outil assez extraordinaire mais que , comme le télévision que je n'ai pas 

ou le smartphone que je ne possède pas ou la tablette que je refuse d'avoir , on peut tomber très vite 

sous sa dépendance et consacrer beaucoup trop de temps avec pour un résultat plutôt superficiel .

Ce que je trouve très positif : des informations sur tous les sujets, des vidéos dans tous les domaines .

Ce que je trouve consternant : les commentaires proposés , très souvent creux , inutiles , réduits à leur

plus simple expression ( genre un pouce levé blanc sur fond bleu pour dire qu'on aime, des petits coeurs

rouges ( pour dire quoi au fait , qu'on est un royaliste vendéen ? ) , des petits ronds jaunes avec beau-

coup de mimiques qu'on appelle des " smileys " alors qu'on aurait pu choisir un qualificatif bien français

et bien de chez nous  : on dit a minima mais on ne communique pas ; on préfère lâcher des " bisous ",

" bien vu " , " ah non alors " , " chouette " etc.  très peu d'argumentation : on est dans le rétrécissement 

du vocabulaire et de la pensée, la rapidité , on se donne l'illusion d'exister ; en un mot , cela fait très

superficiel . 

Il ne faut évidemment pas généraliser, mais c'est ce que j'ai constaté dans l'ensemble et cela fait que

je trouve finalement les fesses du bouc assez ternes au fond .

En tout cas, j'ai bien rigolé : j'ai dit des horreurs tout en étant sérieux et j'ai dit des choses sérieuses

en faisant comprendre que je n'y croyais pas un mot . Dérision, foutage de gueule , rigolade , propos

volontairement scandaleux : j'ai pris mon pied à défaut de m'emparer des fesses du bouc . En un mot, 

j'ai  utilisé les fesses de ce bouc comme un exutoire , un défouloir , donc un jeu dont j'ai , sale gosse que

je suis , changé les règles pour m'amuser .

Après cet essai de facebook , j'ai décidé de prendre mes distances car cette expérience me semble con-

cluante : cela ne manque pas d'intérêt mais son côté chronophage et superficiel m'incite à m'en méfier .

J'irai quand même regarder les fesses du bouc de temps en temps histoire de vérifier si ce petit sagouin

se lave parfois le cul  , mais ce sera beaucoup moins régulier car je refuse d'avoir un fil à la patte .

Et NDDL ? Quel rapport avec les fesses du bouc ?

Aucun , mais il fallait bien que je fisse une introduction à mon texte , non , et que je vous attirasse sour-

noisement dans mes rets  , dans les rets du cul du bouc ?

Les trois médiateurs sur ce projet de NDDL ont accordé ( hier ou aujourd'hui ) une interview à Ouest-France .

Et cela me semble très inéressant . C'est la phrase finale de leur avis qui me semble la plus significative : " La

décision relève du débat entre ce qui est légitime et ce qui est raisonnable " .

Ce qui peut apparaître comme légitime : la  consultation  qui avait été faite en juin dernier et où le " oui " à

l'aéroport de NDDL l'avait  emporté à plus de 55% des voix et l'état de droit convernant la ZAD .

Ce qui n'est par contre pas légitime est le terme légitime lui-même car il y a confusion ici entre légalité et

légitimité , la légitimité étant une vision " philosophique " de la loi . La légalité invoquée ici , improprement nom-

mée légitimité , ne tient de toute manière pas car cette consultation était faussée dès le départ et qu'on peut

difficilement invoquer un état de droit violé en permanence par ceux qui s'en gargarisent ( voir tous ces poli-

tiques compromis dans des scandales comme Ferrand , Urvoas , Cahuzac et tant d'autres qui ne risqueront pas

grand-chose car ils mangent dans la même gamelle que celle des procureurs qui défendent  précisément " l'état

de droit "  . )

Reste donc ce qui est raisonnable et c'est ce qui va évidemment se passer : ce n'est pas ce pseudo état de droit

qui va prévaloir mais la raison d'état : NDDL ne peut pas se faire et ne se fera pas car l'obligation de la raison

l'emportera .

Et la ZAD ?  Eh  bien , c'set pareil : elle ne pourra pas étre évacuée comme cela car on sera bien obligé de raison

garder . Il y aura des arrangements , des compromis etc. pour que tout le monde y trouve son compte .

Et si le pouvoir exécutif veut montrer ses ridicules petits bras musclés ?  Ne vous ai-je pas expliqué , vous qui

n'écoutez jamais rien, que , fort de ses lettres de noblesse , le Marquis de Zad , à savoir moi-même , sera pré-

sent pour nourrir les troupes de l'oppostion légitime face à des diktats vernissés de légalité ?

Prof De Guermont