De Puigdemont à Fuitedemont ?

Je ne sais pas où vous en êtes avec cette histoire de Catalogne , mais je suis de plus en plus perplexe .

Il y a très peu de temps , le pouvoir madrilène prétendait empêcher à coups de matraque la tenue d'é-

lections voulues par Puigdemont .

Un fol espoir avait animé les indépendantistes , puis deux importants responsables emprisonnés .

Sont-ils d'ailleurs toujours en prison ?

Madrid a repris la main sur la Catalogne , l'étau se resserre contre les " rebelles " , une très importante

mobilisation des anti-indépendantistes a eu lieu . Bref : le navire Catalunya lliure prend l'eau , et son

capitaine, au lieu de continuer à tenir une barre qui s'agite dans tous les sens, préfère se rendre en

Belgique : est-ce parce que les bières trappistes sont vraiment excellentes ?

Les rats quittent les bateaux en perdition mais les vrais capitaines n'en font pas autant il me semble .

Puigdemont vient-il  de mériter son nouveau patronyme : Fuitedemont ?

Fuitedemont me consterne : on peut quitter son pays lorsque des enjeux politiques et vitaux importants

le justifient et permettent d'organiser une résistance efficace et la préparation d'une riposte conséquente

sinon radicale . Mais faire ce qui ressemble à filer à l'anglaise quand on ne risque pas grand-chose ( la

prison ? Pauvre petite chochotte , va ! ) , cela s'appelle de la dérobade sinon de l'imposture , car cela

permettra à Fuitedemont de jouer les martyrs et de clamer partout qu'il a dû quitter son pays pour é-

chapper à l'oppression néo-franquiste et gna gna gna .

Finita la comedia ? Non : elle vient juste de commencer , et tous ceux qui se sont mangé des coups de

matraque dans la gueule à l'occasion du référendum  catalan vont certainement apprécier de voir leur

chef parti déguster des bières trappistes .

Car elles sont bonnes , je peux vous le garantir !

Prof De Guermont