Autour de Pont-Melvez

24 juillet 2017

La chute de Macron

La chute de Macron

Les castors n'ont pas un Q.I très élevé.
Pour ne pas désespérer du genre humain, et de l'avenir, une petite parodie d'un extrait du film La chute , sur les derniers jours de Hitler, avec sous-titres pédagogiques sur la désobéissance civile. Où l'on voit Hitler affligé d'apprendre que les gens ne regardent même plus la télé et ses conneries ...
https://www.youtube.com/watch?v=HbdSSSdauII 
Soeur Olympe

Posté par Pont-Melvez Info à 06:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 juillet 2017

Bien fait pour vos gueules !

Bien fait pour vos gueules !

Si vous avez voté Macron " pour faire barrage à Marine Le Pen " , je vous avertis que vous allez en prendre

plein la gueule .

Ceux qui n'ont pas compris que si on a voté Macron on a voté Macron auront , j'espère, la décence de ne pas

rejoindre le choeur des pleureurs-pleureuses que j'ai enendu tout à l'heure sur France Inter ( je n'écoute plus

RBO depuis des mois : trop nulle à chier ) qui trouvent scandaleux qu'on va amputer de cinq euros par mois 

la somme allouée à des millions de personnes en France au titre de l'AP L (  Aide Personnalisée au Logement ) .

Et que croyiez-vous que Macron allait faire ? Réduire les émoluments des ministres ,députés, sénateurs ,

conseillers généraux, conseillers régionaux , maires, adjoints , présidents de ceci et de cela , responsables

de commissions ?

Macron roule sur un billard bien lisse et a une autoroute ouverte devant lui : les Bonnets Rouges ont fait flop ,

les Indignés ( j't'en foutrai ) ont fait flop , les Nuits debout ont fait flop et , comme il ne se passe rien, cela fait

forcément flop .

Et vous protestez parce que Macron retire de l'argent à des gens vivant largement dessous le seuil de pauvreté ?

Si vou avez voté pour lui , bien fait pour votre gueule et ayez la décence de la fermer .

Et ayez la pudeur de ne pas la ramener et de brailler votre indignation : vous l'avez bien cherché .

Mais vous pouvez aller sur votre facebook , faire joujou avec vos tablettes , tripoter vos i-phones et vos smart-

phone, signer des pétitions via internet , touitter comme des malades : cela ne servira qu'à vous donner l'illusion

d'agir et de contrer le Prince qui n'en a rien à foutre .

Parce qu'un Prince , ça se guillotine .

Prof De Guermont

Posté par Pont-Melvez Info à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2017

Un brave soldat ?

Un brave soldat ?

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170721.OBS2394/francois-lecointre-a-t-il-defendu-les-auteurs-du-genocide-rwandais.html

Posté par Pont-Melvez Info à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2017

Et moi, je pue de la gueule ?

Vous avez probablement appris que le chef d'état-major de armées a démissionné pour protester

contre la position de Macron sur les affaires militaires .

Si je me réjouis de cette première belle claque dans la sale tronche de ce petit con de l'Elysée , je

suis très fâché qu'on n'ait pas pensé à moi pour remplacer le général qui a claqué la porte .

On lui a préféré un certain Lecointre , ancien commandant du 3è RIMA de Vannes .

Or , ne suis-je donc point moi-même un ancien du 2è RIMA du camp d'Auvours ? Je m'y trouvais 

il y a exactement quarante-deux ans , il me semble .

Apprenez en effet que, dans une vie antérieure , je fus un marsouin , nom donné précisément aux gens

des RIMA . J'aurais pu être un âne , un macaque  ou un gros porc bien dégueulasse : je fus juste , et

en toute modestie , marsouin , animal , mais je ne vous apprends rien , tout à fait intelligent .

Et c'est comme cela qu'on me traite , alors que j'étais tout à fait disponible pour servir ma patrie !

Aurais-je été chef d'état-major ds armées, je me serais en plus payé le plaisir de prendre Ferrand 

à mon service comme ordonnance : il aurait notamment été chargé de nettoyer mes chiottes pour

revenir à ces bonnes vieilles  méthodes d'humiliation .

Mais non : on a choisi un autre !

Quelle ingratitude !

Prof De Guermont

Posté par Pont-Melvez Info à 06:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2017

Le crime contre l’esprit

Le crime contre l’esprit

Encore des histoires de V.C. , mais à Brest cette fois-ci .

Ne vous étonnez paas : je revendique mon statut de remueur de merde , mais pas de fouteur de merde ;

ce sont les autres qui font caca .

Je me contente de bien touiller tout cela pour que ceux qui nous font chier en prennent plein la gueule .

Après cette introduction de très haute poésie, voici en pièce jointe un article de Ouest-France qui fait allu-

sion à un type qui avait été condamné à quatre mois de prison ferme pour avoir étalé des excréments 

à la spatule ( excusez-moi : je m'esclaffe ) sur des distributeurs automatiques de billets .

Quatre mois ferme ? Le juge a été bien clément : j't'aurais fait guillotiner tout ça vite fait moi !

S'attaquer à quelque chose d'aussi sacré que l'argent ne tolère aucune mansuétude .

Rétablissons le châtiment suprême pour ce genre de délinquance : quand ces gueux comprendront-ils que

seuls les tricheurs de classe élevée comme Cahuzac ou Ferrand ont le droit de jouer avec l'argent ; ce sont

de grosses merdes, mais aux, au moins , leur excellente éducation leur interdit d'en étaler ( à la spatule, voyez-

vous ça : et pourquoi pas à la louche ? ) sur des distributeurs .

Mon maître à penser , Bloy , que je vénère autant que Mirbeau  et Artaud , écrivait ceci : " la pauvreté est l'uni-

que vice , le seul péché , l'exclusive noirceur , l'irrémissible et très singulière prévarication . C'est bien ainsi que 

vous l'entendez , n'est-ce pas précieuses Crapules qui jugez le monde ? "

 Prof De Guermont

Posté par Pont-Melvez Info à 06:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 juillet 2017

Que fait Christian Troadec ?

Que fait Christian Troadec ?

Encore un joili scandale !

Un correspondant avisé m'a expédié hier cette photo prise à proximité immédiate du site des V.C.(Vieilles Charrues)

viande_so_le

( ce correspondant est de toute évidence un pervers car il lui plaît de prendre des photos près des

chiottes , ce qui n'est pas vraiment orthodoxe ... )

Vous remarquerez que le texte n'est même pas traduit en breton , alors qu'on voit des arabat , moneiz ,

et des degemer mat partout  .

On me rétorquera qu'il était inutile de traduire cela en breton car il est de notoriété publique que les

habitants de chez nous ne se bourrent jamais la gueule .

Ce n'est pas une raison , mil malez an Dou ! 

Enfin : vous avez su comme moi que le prix Nobel de la Paix , le Chinois  Liu Xiaobo , persécuté par les

autorités de son pays car il avait le culot de défendre les droits de l'homme , est mort .

Pourquoi les drapeaux qui flottent sur l'usine de Synutra de Carhaix n'ont-ils pas été mis en berne ?

Que fait Christian Troadec , l'intrépide défenseur de notre culture bretonne et chantre des libertés publiques ?

Prof De Guermont

 

Posté par Pont-Melvez Info à 06:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2017

Contact ?

Contact ?

On a discuté du bar de Pont-Melvez autour d'un cruchon à Garzonval..

Si tu veux prendre contac : lemoinerouge@gmail.com

Le bon moine sait rester discret

Salut

 

Posté par Pont-Melvez Info à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaire "Bétagout"

Commentaire "Bétagout"

      Bonjour , ô moine d'entre les moines ,

                   ( manac'h en breton, venant directement du latin monachus ) 

 

 

J'ai lu le dernier article du blog au sujet des vêtements .

Ainsi donc , notre mot chupenn , tellement breton , serait d'origine arabe ?

Cela déconstruit tout l'argumentaire des natios qui ont décidé une fois pour toutes que telle ou telle chose est estampillée

celtique ou pas .

Tout ce qui fleure bon le triskell est acceptable  mais , dans le cas de figure où " Je ne suis pas Celte que vous croyez " , il

faut balayer, astiquer ,récurer , gratter jusqu'à l'os pour éradiquer l'ennemi , surtout quand il sent le jacobin .

La langue , contrairement à la pensée identitaire , n'est pas un monolithe , une sorte de statue en granit ( chinois ? quelle

horreur ! ) comme celles qu'on voit dans la Vallée des Saints à Carnoet . Il s'agit d'un matériau composite complexe, avec

ses strates , ses ajouts , ses ravalements de façade , sa vie en un mot .

Les vases communicants fonctionnent à plein régime quand on parle langue ;  emprunts  et  adaptations sont la règle de base

et tout système linguistique ressemble à un véritable habit d'arlequin .

Prenons le mot lambik , tellement de chez nous . Quand un natio met une goutte de lambik dans son café ( et quand je dis une

goutte ... ) sait-il qu'il s'envoie derrière la cravate quelque chose qui vient directement da la langue de l'ennemi , le mot lambik

venant du français  alambic, venant lui-même de l'arabe ?

Et quand il mange un morceau de kouign amann pour accompagner  son café-lambik , réalise-t-il que le kouign de ce gâteau

tellement breton est l'adaptation du mot français coin ?

Et quand il parcourt la Bretagne bretonnante , se rend-il compte que les composantes emblématiques de nos toponymes ne sont

pas bretonnes pour un sou ? Nos loc , ou lok , viennent tout droit du locus latin voulant dire lieu ; gwik vient du latin vicus signi-

fiant petite agglomération . Et nos ker, nos chers ker ? Ils sont en relation directe avec le latin castrum . Quant aux plou , ces

plou qui signent tellement notre Bretagne que des imbéciles s'en sont inspiré pour  forger le tellement méprisant  plouc  , leur

ancêtre est le mot latin plebs, voulant dire le peuple .

Les natios ont un côté épurateurs ethniques : tout ce qui n'est pas celte doit être banni . Autant dire alors qu'il va y avoir du

travail car les choses bien de chez nous se révèlent en fait comme des réalités multiculturelles et linguistiques , et cela s'appel-

le la vie .

Ce sont ces natios qui vont nous sortir des aberrations du style Degemer mat , arabat ou trugarez quand ces expressions sen-

tent l'imposture : ou elles ne sont employées que dans un contexte socio-culturel précis et très localisé comme arabat ou elles

sont copiées du français ( ou de l'anglais ) comme degemer mat .

J'ai un voisin , bretonnant de naissance , qui se désole de ne pratiquement plus parler sa langue maternelle et de n'entendre

que de la novlangue à la radio ou la télévision et qui , quand il a l'occasion de s'adresser à quelqu'un , lui dit : " Mond a ra à

peu près ? "  Et cette expression, natios de mes fesses , est incontestablement très bretonne car elle concrétise la cohabitation

de deux systèmes linguistiques complémentaires et non opposés comme vos délires identitaires voudraient nous le faire croi-

re . On assiste ici à l'assimilation toute naturelle d'une expression d'une autre langue comme on dit , et personne ne s'en of-

fusque , burning out .

Les Anglaais utilisent spontanément deux expressions bien françaises , dont on ne se sert précisément pas en français : un

certain je ne sais quoi et la crème de la crème , la première signifiant quelque chose qu'on ne peut pas définir avec précision

et la seconde le nec plus ultra . Et quand la perfide Albion se sert de nos expressions , elle ne fait pas acte d'allégeance au

jacobinisme . Elle montre tout simplement qu'elle a assimilé quelque chose de vivant alors que les natios se contentent de

sucer des morceaux de granit qu'ils croient purs , alors qu'ils sont peut-être d'origine chinoise .

Quant à moi , même si mon âge avancé ne me permet plus de tricoter des jambes comme avant, j'aimerais bien  répéter

quelques danses bien de chez nous : la gavotte de mon terroir, celle de la montagne , mais  le mot gavotte n'est pas spé-

cialement breton . A supprimer donc . Quant à la danse fisel, ce mot vioent du français ficelle ; à supprimer aussi .

Et il faudra également supprimer la dans Leon car dans est incontestablement du français . Vous me direz qu'il nous reste

au moins  le kost ar c'hoad par exemple , mais kost est du français , le côté .

Pour ce qui est de la gavotte d'honneur , cette danse emblématique du sud de la Cornouaille , à la trappe évidemment car

honneur est un bel exemple de pollution linguistique : ce mot n'est-il pas la francisation ( quelle horreur ) du mot breton

eured voulant dire mariage ?

Enfin : il conviendra  de dénoncer à lapolice linguistique le fameux tralalalaléno qui commence toujours  du kan ha diskan

en matière de danse : ce n'est pas spécialement breton .

Je vous laisse à votre pieuse lecture du Buhez ar Zent, en n'oubiant quand même pas que Zent fait furieusement penser au 

français Saint et venant lui aussi du latin Sanctus , d'origine indo-européenne .

Et , atterré de savoir que le breton est pollué de toute part , je vais me préparer pour midi un bon petit plat à base de

kig sal ; quand j'aurai déjeuné , j'irai jouer au boultenn et , en soirée , je m'offrirai une balade à Pont Melvez .

Et merde : sal vient de salé , boultenn contient le mot boule et pont vient honteusement du français pont .

Il ne me restera plus qu'à préparer le prochain Pardon de mon secteur , réviser la fameuse chanson Bannielou Lambaol 

et le magnique cantique Da feiz hon tadou koz .

Et j'en ai rien à foutre si pardon , banniel et feiz rappellent trop pardon , bannière et foi .

Prof De Guermont

Posté par Pont-Melvez Info à 06:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2017

Le DUP, un parti controversé

Le DUP, un parti controversé

Le Parti concervateur et le DUP avaient bien laissé entendre ces dernières semaines qu'il n'était pas question pour le parti nord-irlandais d'entrer au gouvernement. Leur alliance fait cependant grincer des dents, y compris dans les rangs conservateurs, en raison des positions ultra-conservatrices du DUP sur les questions de société. Ce parti s'oppose ainsi systématiquement à l'avortement, interdit en Irlande du Nord, et au mariage homosexuel, autorisé partout ailleurs au Royaume-Uni. D'autres élus ou ex-élus du DUP, adeptes de courants créationnistes comme la Caleb Foundation, se sont prononcés en faveur de la peine de mort, de l'internement des catholiques et ont mis en doute le changement climatique. 

Michelle O'Neill, la dirigeante du Sinn Fein, formation historique des nationalistes catholiques nord-irlandais, a mis en garde contre une alliance qui «saperait l'accord du Vendredi saint», qui avait mis fin en 1998 à 30 ans de violences dans la province britannique. Une inquiétude partagée par l'exécutif irlandais à Dublin. L'alliance entre le DUP et le gouvernement pose en effet la question de la neutralité de l'exécutif britannique en Irlande du Nord. Pour tenter de rassurer, l'accord stipule que «le DUP ne sera aucunement impliqué dans le rôle joué par le gouvernement britannique dans les discussions politiques en Irlande du Nord».

Mère Théresa

Posté par Pont-Melvez Info à 06:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2017

La mère Theresa chez les hérétiques - épisode 3

La mère Theresa chez les hérétiques - épisode 3

 

Ian Paisley père, fondateur de sa propre Église évangélique, et d'un parti politique, le DUP, était prêt à absolument tout pour faire échouer ce qui risquait d'affaiblir les protestants en Ulster et de remettre en question l'appartenance de l'Ulster au Royaume-Uni. Il réussit en 1973 et en 1985 à faire échouer les premières tentatives de discussions entre le gouvernement britannique et les catholiques irlandais. Il essaya à nouveau d'empêcher les pourparlers engagés par Tony Blair, alors Premier Ministre britannique, mais cette fois, il fut bien obligé d'accepter, en 1998, l' Accord du vendredi Saint  qui signa la marche vers la paix entre catholiques et protestants en Ulster, et le désarmement de l'IRA. Cet accord amènerait également les ennemis héréditaires à gouverner ensemble dans la nouvelle Assemblée d'Irlande du Nord (pas totalement indépendante de Londres cependant).

Ian Paisley était outré que ces accords prévoient le partage du pouvoir entre catholiques et protestants dans le gouvernement de l'Irlande du Nord. Malgré tout, il se retrouva bien contre son gré à diriger cette partie du Royaume-Uni avec Gerry Adams, un membre du Sinn Féin, aile politique de l'IRA. Gerry Adams a toujours nié avoir été membre de l'IRA, mais il en était au minimum un partisan – soit quelqu'un que Ian Paisley aurait préféré voir mort.

L'ironie de l'histoire, c'est que Adams et Paisley, ennemis jurés, s'entendirent plutôt bien et blaguaient souvent ensemble ( aux dépens des homosexuels, qu'ils avaient tout deux en horreur ? Ou parce qu'ils étaient tout deux d'accord que l'avortement, toujours interdit et au nord britannique, et au sud indépendant, est une honte à interdire à jamais aux femmes ? ) .

 

Mais les années passent, et Ian Paisley finit par laisser sa place à la tête du DUP en 2010, et à celle de son Église ... à son fils Ian Paisley Junior ( ça ne s'invente pas ) .

Le brave fiston a exactement les mêmes opinions extrêmement conservatrices sur la société et sur l'homosexualité que son défunt paternel ( « Ce sont des dégénérés qui n'ont rien dans le ciboulot et ne pensent pas au bien de la société » ) , et est très très TRÈS à droite. Si ces opinions conservatrices socialement étaient parfaitement partagées par Thatcher dans les années 80, elles ne le sont plus aujourd'hui par le parti conservateur de May. Le DUP et les Conservateurs britanniques ont toujours en commun leurs croyances ultra libérales en matière d'économie, et il semble que May ait acheté le rapprochement du DUP en promettant un milliard de livres Sterling à l'Ulster en échange du soutien du DUP à toutes ses politiques rétrogrades en matière de protection sociale et d'emploi - 21% des Britanniques salariés sont des travailleurs pauvres, contre 8% en France pour l'instant - et de la forme de Brexit ( sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ) qu'elle envisage d'imposer.

Un journal anglais de qualité, The Guardian, expliquait fin juin que Theresa May joue le court terme en se liant avec un parti haï par les catholiques au nord comme au sud de l'Irlande, ce qui pourrait fragiliser l'Assemblée de l'Irlande du Nord, qui n'est déjà pas très solide, et qui en l'occurrence est actuellement suspendue. Cet accord bassement politicien pourrait remettre en cause le processus de paix entamé voilà bientôt vingt ans, et qui ne demande qu'à se renverser.

Les catholiques et les protestants en Irlande du Nord se regardent toujours en chien de faïence, et cet accord ne peut qu'encourager les irréductibles de l'Ordre d'Orange, ces protestants haineux qui s'en sont encore donné à cœur joie ces jours-ci pour parader dans les quartiers catholiques d'Ulster, histoire de rappeler à ces « cochons de papistes », maintenant aussi nombreux que les protestants, qu'ils ne sont toujours pas chez eux en Irlande du Nord. 

A un moment où la France fait entrer Simone Veil au Panthéon, notamment pour son courage en 1975 quand elle a fait adopter sa loi légalisant l'avortement, rappelons-nous que l'Irlande, ce pays qui fait tant rêver les romantiques qui le connaissent mal, met catholiques et protestants d'accord sur un point au moins : l'avortement doit rester interdit, même en cas de viol.

De quoi sauver la paix en Ulster ?

Mère Theresa

Posté par Pont-Melvez Info à 06:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]